$ "<|ink rel="stylesheet" type="text/css" media="print" href="actu_ehess_print.css" />

Politiques et modes d'appropriation de l'Internet en Chine

EHESS - Salle Elisabeth Allès (salle 681)  -  190-198, avenue de France  -  75013 Paris
Les technologies de l'information et de la communication sur l’internet ont induit de nouveaux rapports entre le pouvoir et la société chinoise. Ils ont obligé l’Etat-parti à évoluer dans sa mue post-totalitaire, afin d’éviter que le réseau ne se pose en un véritable outil fédérateur de l’opposition. La domination étatique sur le net s’est traduite par la mise en place de moyens decontrôle techniques et humains coercitifs colossaux (censure et surveillance), ayant pour but d’effacer toute trace de contestation de l’agora numérique et de sa mémoire collective. L’intervention consistera entre autres à observer les réactions et les contournements réalisés par les internautes face à ce systèmede surveillance panoptique, ainsi que leurs modes d’appropriation de la parole publique en tant qu’enjeux de pouvoir vis-à-vis des dirigeants. La caractérisation du régime politique au prisme de sa communication sur le net est la dernière piste de l’étude qui a été réalisée. Plusieurs études de cas seront évoquées quant à la détection et l’analyse des instrumentalisations du discours opérées par le régime pour contrer ses opposants…ou les séduire : études de sites (faux sites personnels, en fait gouvernementaux), référencement faussé des moteurs de recherches chinois, contenu et censure de commentaires sur Weibo, etc.

Aurélie Bayen est formatrice et traductrice en langue chinoise depuis 2002. Parallèlement à sa vie professionnelle, elle a préparé une thèse de doctorat sous la direction de Michel Bonnin, directeur d’études à l’EHESS - CECMC. Sa soutenance aura lieu le 13 février 2015 à l’EHESS.
Date
  • le mardi 10 février 2015 à 17h
Contact

Haut de page