Les rencontres en langue des signes de l’EHESS

EHESS (amphithéâtre) / Salle des conférences de la librairie Ombres Blanches  -  105, boulevard Raspail / 50, rue Gambetta  -  75006 Paris / 31000 Toulouse

Pour la première fois cette année, l'École des hautes études en sciences sociales, propose une série de conférences traduites en Langue des signes française (LSF).

À partir de décembre, deux cycles mensuels vont débuter, l'un à Paris, l'autre à Toulouse et aborderont des sujets variés des sciences sociales.

Elles seront animées par des personnalités scientifiques, enseignants-chercheurs à l'EHESS ou chercheurs d'institutions partenaires de l'École.

Ces interventions ne sont pas réservées aux personnes sourdes mais ouvertes au grand public.

Vous y êtes donc tous et toutes cordialement conviés.

Les interventions de décembre seront présentées : à Paris le 16 décembre par Pierre Encrevé « A propos des droits linguistiques de l'Homme et du Citoyen » et à Toulouse le 13 décembre par Jean-Claude Kaufmann « Ethno-sociologie des pratiques culinaires ».


Pierre Encrevé

Conférence du 16 décembre 2005 à 17h

Amphithéâtre de l'EHESS
105, boulevard Raspail, 75006 Paris.

« A propos des droits linguistiques de l'Homme et du Citoyen »

Depuis 1794, la République française n'a guère pensé la langue que du coté de l'instauration d'un monolinguisme national, base de l'idéologie linguistique française . D'où la négligence ou la répression, notamment dans l'enseignement, des langues régionales ou minoritaires, au nombre desquelles il faut compter la langue des signes - situation qui s'est encore traduite récemment par l'interdit constitutionnel de la ratification de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires. Les droits de la langue française primaient sur les droits linguistiques du citoyen, concept quasi-absent de notre scène juridico-politique. Pourtant, dans les vingt dernières années, parallèlement au maintien de la doctrine, divers gouvernements français, plus actifs qu'on ne croit en matière linguistique, ont pris un certain nombre de mesures de reconnaissance de facto (de fait), au coup par coup, de ces droits dans un certain nombre de domaines, et la décision du Conseil constitutionnel censurant la loi Toubon en 1994, est un pas décisif vers leur reconnaissance de juré (de droit) ."

Accéder au texte de la conférence de Pierre Encrevé en ligne


Jean-Claude Kaufmann

ConférencE du márdi 13 décembre à 18h

Salle des conférences de la librairie Ombres Blanches
50, rue Gambetta, 31000 Toulouse.

«Ethno-sociologie des pratiques culinaires »

En apparence, rien de plus naturel que de manger... mais en apparence seulement car beaucoup de choses découlent de notre rapport à la nourriture et à tout ce qui s'y rattache.

J.C. Kaufman nous permet de nous en rendre compte à travers son nouvel essai dédié à la place de l'acte de manger dans nos rapport aux autres.

Ouvrage présenté à cette occasion : Casseroles, amours et crises. Ce que cuisiner veut dire, Armand-Colin.



Michel Wieviorka

Conférence du 6 janvier 2006 - 17 h

Amphithéâtre de l'EHESS
105, boulevard Raspail, 75006 Paris.

« Cinq figures de l'identité »

Depuis les années 1970, jusque dans les années 1990, les débats en sciences sociales à propos des différences culturelles se sont concentrés sur un cas de figure : celui de groupes identitaires relativement bien délimités au sein d'Etats-nation, pour lesquels la seule politique envisageable était multiculturaliste, c'est à dire la mise en valeur d'identités multiples, vivant les unes à côté des autres. En réalité, bien d'autres figures de l'identité peuvent être envisagées et feront l'objet de cette conférence : positionnement dans la globalisation, existence d'identités transnationales, phénomènes de métissage, mais aussi refus de certains individus d'être associés à une quelconque identité collective.

Accéder au texte de la conférence de Michel Wieviorka


Charles Malamoud

Conférence du 13 janvier -18h

Salle des conférences de la librairie Ombres Blanches
50, rue Gambetta, 31000 Toulouse.

« Autour du sacrifice en Inde »

Certains moments des cérémonies ou des récits mythiques sont des " scènes " par leur intensité dramatique, leur cadre et surtout par le regard que porte sur eux un personnage : regard qui les cerne et règle les conditions de notre propre vision. Il s'agit d'analyser l'élément " scénique " du " drame sacrificiel " et aussi de montrer en quel sens, selon quelles modalités, ce drame est une " représentation ". Des textes sont commentés mais aussi une cérémonie sur le terrain observée en 1990.

Ouvrage présenté à cette occasion : "La danse des pierres. Etudes sur la scène sacrificielle dans l'Inde ancienne", Seuil.


Jean-Jacques Glassner

Conférence du 3 février 2006 - 17h

Amphithéâtre de l'EHESS
105, boulevard Raspail, 75006 Paris.

« L'invention de l'écriture à Sumer : rendre visibles les mots invisibles »

C'est à Sumer, en Mésopotamie, au sud de l'Irak actuel, qu'a été inventé à la fin du 4e millénaire avant notre ère, le premier système d'écriture de l'humanité. Les tablettes d'argile recouvertes de signes dits cunéiformes (en forme de clous) ont été découvertes au 19e siècle. Ces écrits et les langues qu'ils représentent ont fait l'objet d'un long travail de déchiffrement. Les érudits qui se sont attelés à cette tâche ont mis au point des hypothèses sur l'invention de l'écriture, formant un mélange d'idées reçues et de propositions inédites, qui ont amené à repenser les relations entre la langue et le signe. L'étude des écrits sumériens montre que, dès son origine, l'écriture développe un domaine spécifique de signification par rapport à la langue parlée en instaurant une relation conceptuelle entre le signe et le sens, et en faisant appel à une gestuelle spécifique et à des artefacts, des supports et des outils pour écrire.

Accéder au texte de la conférence de Jean-Jacques Glassner en ligne

Martine Segalen

Conférence du 03 février -18h

Salle des conférences de la librairie Ombres Blanches
50, rue Gambetta, 31000 Toulouse.

« Le musée des Arts et Traditions Populaires et l'ethnologie de la France »

Directrice pendant dix ans du Centre d'ethnologie française rattaché au musée des Arts et Traditions populaires, Martine Segalen retrace l'histoire de cette prestigieuse institution, qui commence dans les années trente, ouvre ses portes en 1972 grâce à la puissance visionnaire de son créateur, Georges-Henri Rivière, et ferme définitivement au printemps 2005. Il s'agit de réfléchir sur la fin d'une aventure, illustrant la crise du patrimoine et l'impasse de l'Europe sur le sujet.

Ouvrage présenté à cette occasion : "Vie d'un musée (1937-2005)", Stock


Jean-Pierre Peter

Conférence du 10 mars 2006 - 17h

Amphithéâtre de l'EHESS
105, boulevard Raspail, 75006 Paris.

« La médecine occidentale dans son histoire »

Nous considérerons comment, issue de la grande tradition médicale antique (Hippocrate, Galien), notre médecine, après l'effondrement de la civilisation et du monde romains, dans un contexte médiéval chrétien, puis avec les avancées des sciences à la Renaissance et à l'âge classique, a eu constamment à affronter la discordance entre les héritages et les bouleversements du savoir, jusqu'aux problèmes actuels d'une science hyper technicisée où la relation traditionnelle entre médecin et malade tend à s'effacer ou se durcir.


Jean-loup Amselle

Conférence du 10 mars 2006 - 14h

Université du Mirail - bâtiment de l'Arche, salle AR 305 (3ème étage) - 31000 Toulouse.

« Autour de l'art africain et de ses usages »

Jean-Loup Amselle s'attache dans son dernier ouvrage à dessiner les contours de l'art africain contemporain, mais surtout à délimiter, à travers celui-ci, la place qu'occupe l'Afrique dans l'imaginaire occidental. Art primitif, art premier ? Art tribal ? Jusque dans la dimension sémantique, l'art africain apparaît comme un objet de malentendus entre l'Occident et l'Afrique.

Ouvrage présenté à cette occasion : "L'Art de la friche. Essai sur l'art africain contemporain", Flammarion.


Danièle Hervieu-Léger

Conférence du 28 avril 2006 - 17 h

Amphithéâtre de l'EHESS
105, boulevard Raspail, 75006 Paris.

Le langage des émotions dans le christianisme contemporain

L'un des traits majeurs de la scène religieuse contemporaine est la poussée - partout dans le monde - des christianismes émotionnels. La vitalité remarquable des mouvements charismatiques, protestants et catholiques est un bon indicateur de cette tendance. Il ne s'agit pas là d'un phénomène nouveau. Tout au long de l'histoire du christianisme, les remaniements des relations entre la société et la religion se sont souvent inscrites dans des effervescences émotionnelles, combattues la plupart du temps, mais parfois relayées et prises en charge par les églises. On s'efforcera, lors de la conférence, de décrypter - du point de vue de la sociologie - la portée actuelle de ce phénomène, dans les sociétés occidentales qui sont aussi les sociétés les plus sécularisées.


Alain Musset

Conférence du 5 mai 2006 - 17 h

Amphithéâtre de l'EHESS
105, boulevard Raspail, 75006 Paris.

La ville-planète de Coruscant (Star Wars) : modèle ou cauchemar urbain ?

Depuis 1977 et la sortie de l'épisode 6 intitulé A New Hope (" Un nouvel espoir "), la saga Star Wars participe à la mondialisation des images, des modèles et des archétypes d'une société très américaine et très métissée.

Dans les films, les romans, les bandes dessinées et les jeux électroniques qui construisent cet univers imaginaire, la ville-planète de Coruscant sert à la fois de modèle et de repoussoir. Ses paysages urbains ne sont rien d'autre qu'une transposition des cités géantes de la côte Atlantique,et plus particulièrement de New York, dont les gratte-ciel servent de paradigme architectural à la ville du futur ou à celle de l'ailleurs. Mais les divisions socio-spatiales qui marquent de leur empreinte les quartiers de la capitale galactique sont aussi l'expression des processus de ségrégation et de fragmentation de l'espace qui caractérisent l'ensemble des " villes globales " de notre XXIe siècle. Les grandes questions situées au cœur de la problématique urbaine contemporaine servent de toile de fond aux combats de sabre-laser : place des communautés dans la cité, montée du racisme, exclusion économique, perte du lien social, disparition des espaces publics, violences urbaines… À bien des égards, Coruscant devient la parabole d'un monde urbain en crise qui cherche des solutions et ne les trouve que dans la séparation des groupes sociaux et le développement séparé des races.


Guido Friebel

Conférence du 22 mai- 17 h
Amphi Isaac. Manufacture des Tabacs. 21 Allée de Brienne 31000 Toulouse.

Qu'est ce que la famille "typique" en Europe?

Depuis quelque années, nous pouvons constater une forte divergence au sein de l'Union Européenne: d'un coté, dans les pays scandinaves et en France,la taille des familles augmente, de l'autre, en Allemagne, en Espagne, en Italie, la famille typique d'aujourd'hui n'a plus qu'un enfant.
Nous allons discuter du rôle des politiques économiques dans ce développement.


Marc Ivaldi

Conférence du 12 juin- 17 h
Amphi Isaac. Manufacture des Tabacs. 21 Allée de Brienne 31000 Toulouse.

L'organisation des transports en Europe: Les enjeux économiques

L'objectif de la conférence est de tirer les leçons des réformes engagées dans les pays européens et de discuter des enjeux: Comment financer et organiser les projets d'infrastructure? Quel rôle pour le rail, la route, le transport aérien et naval? Comment concilier concurrence et réglementation.

Date
  • le mardi 13 décembre 2005 à 18h
  • le vendredi 16 décembre 2005 à 17h
  • le vendredi 6 janvier 2006 à 17h
  • le vendredi 3 février 2006 à 17h
  • le vendredi 17 février 2006 à 17h
  • le vendredi 10 mars 2006 à 17h
Contact

Haut de page